Et si on tuait le mammouth ?

TitreEt si on tuait le mammouth ?
Résumé
Vous avez dit « priorité à la jeunesse » ? « Refondation de l’école » ? Chiche !
Quand l’un des auteurs de ce livre a inventé l’expression « le mammouth » pour désigner l’Éducation nationale, il ne pensait pas que, trente ans après, l’image de l’animal disparu continuerait de coller à un système à bout de souffle. Le mammouth résiste, engraissé par des ministres qui n’osent le réformer en profondeur, par des syndicats majoritaires bureaucrates et par une gestion du meilleur archaïsme. Préhistorique ! L’Éducation nationale a besoin d’un électrochoc : il faut tuer le mammouth. Pour ce faire, les auteurs ont usé d’une arme redoutable : le parler vrai. Ils disent pourquoi rien ne change. Se refusant à la résignation ambiante, ils suggèrent des mesures simples, rapides et efficaces. À l’unique condition que le système ultra-centralisé accepte de lâcher la bride et de faire confiance aux acteurs de terrain, dans les académies, les collectivités, et surtout au sein même des établissements scolaires. Historique !
Dans cet ouvrage incisif, les auteurs donnent des clés pour rénover un système sclérosé.
Revue de presse

"Sur un ton incisif qui ne manque pas de dérision, Bernard Toulemonde et Soazig Le Nevé plongent le lecteur dans les coulisses la machine de l’éducation nationale qui sombre dans la déconfiture." Le Monde

"Un livre très documenté et écrit non sans un brin d’humour." Lecture actu

Rue des écoles, France Culture

"Un livre précis, parfaitement documenté, et qui serait drôle s'il ne renvoyait pas à une réalité accablante." NouvelObs

"Des solutions pour transformer l'école." RCF

Auteur(s)Le Nevé, S, Toulemonde, B
Année2017
Date de parution05/01/2017
Pages248
Dimensions143x220
FormatEn tête
Prix21€
ISBN978-2-8159-2100-8
EAN9782815921008
couverture Et si on tuait le mammouth ?

Bernard Toulemonde, ancien ­recteur et ancien membre de plusieurs cabinets ­ministériels, est le père de l’expression « le ­mammouth » largement popularisée par le ministre Claude ­Allègre.